Algérie:Un convoi de 18 camions-conteneurs s’est ébranlé vers la tunisie Condor investit l’international



Algérie:Un convoi de 18 camions-conteneurs s’est ébranlé vers la tunisie  Condor investit l’international

C'est en présence du ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, qu'un long convoi composé de 18camions-conteneurs transportant une importante cargaison d'appareils électroménagers, s'est ébranlé, mardi dernier, du complexe électroménager de Bordj Bou Arréridj (zone industrielle) en direction de la Tunisie, alors que quatre conteneurs ont pris la route vers la Mauritanie par voie maritime, via le port de Béjaïa. Ce mode d'expédition maritime vers Nouakchott est fonctionnel depuis la fermeture des frontières, suite à la situation sanitaire engendrée par le Covid-19. La cérémonie du départ de cet important convoi a vu également la présence du wali de Bordj Bou Arréridj, en la personne de Mohamed Benmalek et, bien sûr, celle du P-dg du Groupe Condor, Abdelmalek Benhamadi.
Le «géant» algérien de l'électroménager, Condor, n'en est pas à sa première opération d'exportation. En effet, depuis 2017, c'est une centaine de conteneurs, sur camions, qui ont été expédiés vers ce pays voisin, à travers un passage «frontalier» situé à Tindouf.
Leader du marché électroménager parmi une cinquantaine (48) de producteurs, «Condor» fabrique tous les produits de ce créneau, alors que ses concurrents ne touchent qu'à deux ou trois produits seulement. Son «fer de lance» reste le climatiseur, a-t-on affirmé, dont il est le leader incontesté dans la production.
Toujours dans cette optique des énergies renouvelables, la première chaise roulante pour handicapés, alimentée en énergie solaire, a été présentée à la nombreuse assistance composée, notamment de cadres économiques locaux et nationaux et de journalistes de la presse nationale écrite, télévisée et radiophonique. Ce fut également la présentation d'un système de gestion des feux de signalisation routière totalement autonome en énergie grâce aux panneaux solaires fabriqués par Condor, qui a meublé cette riche journée en ce qui concerne les énergies renouvelables.
Enfin, pour allier «technologie, énergie et solidarité» à destination des zones défavorisées et zones d'ombre, un exposé relatif au projet de soutien destiné aux agriculteurs nécessitant cette aide dans les zones enclavées et auxquels un soutien de 30 kits pour énergie solaire ainsi que 20 pompes immergées pour l'irrigation, alimentées en énergie solaire, ont été offerts. Cette opération se place, a-t-on souligné, pleinement dans les orientations des pouvoirs publics, dans le but de désenclaver les communes défavorisées et venir en aide aux zones d'ombre. Condor a fait savoir qu'il allait réaliser cinq stations d'énergie solaire à Biskra. Celles-ci seront conçues selon les normes internationales standard requises et devront être opérationnelles début 2021.
Avant de clore cette journée «énergétique», Condor Academy a procédé à la signature d'une convention-cadre avec le Centre de recherches des technologies industrielles (Crti), qui dépend du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. 


source: l'Expression

A voir aussi