Algérie:Transition énergétique en Algérie,Importante croissance prévue pour 2025

  • 02 décembre 2020 / Actualité / 157 / Emerging Africa


Algérie:Transition énergétique en Algérie,Importante croissance prévue pour 2025

Algérie – Selon une étude faite par le cabinet Rystad Energy, une révolution de la transition énergétique est en marche en Algérie et en Afrique. D’ici 2025 l’Afrique passera de 12,6 GW enregistrés en 2019 à 51,2 GW.  

En effet, le cabinet spécialisé dans le secteur énergétique Rystad Energy, note dans une étude dédiée au secteur de l’énergie sur le continent africain, que les centrales d’énergie renouvelable installées en Afrique croitront durant les prochaines années. La capacité énergétique atteindra 51,2  GW en 2025.

Par ce fait, l’Algérie connaîtra la croissance de la transition énergétique la plus considérable. Avec la baisse spectaculaire de la part du pétrole dans le monde d’ici trente ans, L’État prévoit de faire passer une transition énergétique. En effet, elle compte faire passer son parc renouvelable des 500 MW à environ 2,9 GW en 2025. Dans la suite du lancement d’un méga projet, appelé TAFOUK1. Ce dernier augure la réalisation de centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 4.00 MW.  

Plusieurs facteurs favorisent la transition en Algérie. Notamment la consommation de plus en plus importante des ressources énergétiques classiques; la situation du patrimoine hydrocarbures, la relocalisation des activités industrielles et d’autres questions relatives à l’environnement et au développement durable. Tous ces éléments imposent à l’État algérien d’opter pour l’évolution énergétique par la concrétisation des projets qui jusque-là n’ont pas encore abouti, rapporte le quotidien francophone Le Soir d’Algérie

Le consultant en transition énergétique, Toufik Hasni, plaide en faveur du développement de l’énergie solaire 

Effectivement, Toufik Hasni a attesté que le pétrole carburant disparaîtra éventuellement dans les années à venir. En ce qui concerne le gaz, celui-ci restera dans la transition uniquement pour son marché modéré. De surcroît, le conseiller en transition énergétique a estimé que l’électricité produite par l’énergie solaire photovoltaïque est une véritable possibilité qui présente énormément d’opportunités pour l’Algérie. 

Selon l’expert, le coût de production d’un kilowattheure d’électricité (8DA) garantira l’emploi du solaire dans le pays. Toufik Hasni préconise également d’orienter les financements destinés au fossile vers les énergies renouvelables. L’étude de Rystad Energy affermira donc les objectifs évoqués au sujet de l’énergie solaire qui accélèrera la transition énergétique.


source: Dzair daily

A voir aussi