Algérie:PLF 2021, la taxe sur la consommation des carburants limitera les pertes issues de la contrebande



Algérie:PLF 2021, la taxe sur la consommation des carburants limitera les pertes issues de la contrebande

ALGER -  Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a affirmé mardi à Alger que la taxe sur la consommation des carburants à chaque sortie aux frontières du pays limitera les pertes issues de la contrebande de cette matière subventionnée.

Auditionné par la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre du débat du projet de loi de finances (PLF) 2021, M. Attar a précisé que cette taxe "n’éliminera pas le phénomène de la contrebande mais limitera les pertes qu’elle engendre", assurant que "cette taxe n'aura pas d'impact sur le citoyen lambda". 

Le PLF 2021 propose en effet l’institution d’une taxe sur la consommation des carburants des véhicules et camions (essence et gasoil) à chaque sortie aux frontières du pays. Les tarifs de cette taxe sont appliqués comme suit : 2500 DA pour les véhicules touristiques, 3000 DA pour les véhicules utilitaires et camions moins de 10 tonnes et 10.000 DA pour les camions de plus de 10 tonnes ainsi que les bus.

Expliquant cette nouvelle taxe proposée par le ministère de l’Energie, M. Attar a fait savoir que les ventes du carburant dans les wilayas frontalières représentent 14 % du total des ventes nationales.

Concernant le gasoil, sa consommation dans les wilayas frontalières et les wilayas limitrophes représente 70 % de la consommation nationale, a ajouté le ministre qui a rappelé que l’Algérie a importé près de 2000 milliards de DA de carburant entre 2010 et 2019.


source: ALGERIE PRESSE SERVICE

A voir aussi