Algérie : Le ministère du Commerce nie l'existence du produit Parfum toxique

  • 31 août 2017 / Actualité / 615 / Emerging Africa


Algérie : Le ministère du Commerce nie l'existence du produit  Parfum toxique

Finalement l'affaire du parfum toxique s'est avérée être une simple rumeur qui s'est, toutefois, propagée comme une trainée de poudre suscitant inquiétudes et craintes chez les consommateurs. 
Finalement l'affaire du parfum toxique s'est avérée être une simple rumeur qui s'est, toutefois, propagée comme une trainée de poudre suscitant inquiétudes et craintes chez les consommateurs.
En effet, le ministère du Commerce a indiqué mardi que les résultats préliminaires d'une enquête diligentée pour vérifier la véracité d'informations faisant état de l'existence sur le marché national d'un parfum toxique importé "confirment l'inexistence de ce produit sur le marché algérien".
"Suite aux informations colportées par certaines chaînes de télévision arabes et les réseaux sociaux, faisant état durisque engendré par l'utilisation d'un parfum toxique portant la marque - Relax - commercialisé dans plusieurs pays arabes tels que l'Egypte, le Maroc, le Y émen..., le ministère du Commerce a diligenté une enquête pour vérifier la véracité de ces informations", informe le ministère dans un communiqué rendu public avant-hier mardi.
Dans ce cadre, le ministère "informe les citoyens que l'importation des parfums est soumise à une autorisation préalable délivrée par ses services dont aucune n'a été délivrée à cette marque", ajoute le communiqué. Aussi, les premiers résultats de l'enquête"confirment l'inexistence de ce produit sur le marché national" et invite par la même occasion les citoyens à communiquer aux services du contrôle toute information concernant ce produit.
L'enquête diligentée à cet effet demeure toujours encours et les résultats définitifs seront communiqués en temps opportun, pr met le ministère.
En effet, le ministère du Commerce a indiqué mardi que les résultats préliminaires d'une enquête diligentée pour vérifier la véracité d'informations faisant état de l'existence sur le marché national d'un parfum toxique importé "confirment l'inexistence de ce produit sur le marché algérien".
"Suite aux informations colportées par certaines chaînes de télévision arabes et les réseaux sociaux, faisant état durisque engendré par l'utilisation d'un parfum toxique portant la marque - Relax - commercialisé dans plusieurs pays arabes tels que l'Egypte, le Maroc, le Y émen..., le ministère du Commerce a diligenté une enquête pour vérifier la véracité de ces informations", informe le ministère dans un communiqué rendu public avant-hier mardi.
Dans ce cadre, le ministère "informe les citoyens que l'importation des parfums est soumise à une autorisation préalable délivrée par ses services dont aucune n'a été délivrée à cette marque", ajoute le communiqué. Aussi, les premiers résultats de l'enquête"confirment l'inexistence de ce produit sur le marché national" et invite par la même occasion les citoyens à communiquer aux services du contrôle toute information concernant ce produit.
L'enquête diligentée à cet effet demeure toujours encours et les résultats définitifs seront communiqués en temps opportun, pr met le ministère.
 


source: Le Midi Libre

A voir aussi