Algérie: La solution à distance et en temps réel d'Elect-M Maintenance des groupes électrogènes

  • 13 décembre 2017 / Actualité / 196 / Africa-Bi1


Algérie: La solution à distance et en temps réel d'Elect-M  Maintenance des groupes électrogènes

Elect-M n'est pas qu'une société spécialisée dans l'importation et la commercialisation de groupes électrogènes. 
Comme elle assure aussi le service après-vente pour ses équipements, elle intervient aussi pour les entretenir ou les réparer en cas de panne. Mais pas par n'importe quelle procédure. Chez Elect-M, les interventions et la maintenance des groupes électrogènes peuvent désormais se faire à distance et à n'importe quel endroit. Tel est notre constat lorsqu'on a fait une virée à son centre qui se trouve aux Vergers, à Bir Mourad Raïs (Alger).
Elect-M a, en effet, su comment se démarquer de ses concurrents dans le domaine de la maintenance des groupes électrogènes en proposant une solution unique en Algérie. Celle-ci consiste en la supervision à distance d'une flotte de groupes électrogènes en s'appuyant sur sa plateforme Scada, via des équipements, des coffrets de commandes DSEWeb Net, installés avec leur modem sur les groupes électrogènes.
Les informations sont transmises instantanément depuis les groupes électrogènes vers ce centre de supervision pour ensuite interagir sur les pannes, ce qui se traduit par une diminution des visites sur sites et entraîne par conséquent une réduction des coûts d'exploitation et de maintenance.
«Au lieu de la maintenance classique, qui consiste à mettre en place une personne 24h sur 24 et 7j sur 7, pour ce qui est des 29 autres jours où les groupes restent abandonnés et pouvant subir n'importe quelle défaillance, ce qui va coûter très cher à la société, on a pensé collecter les informations du groupe électrogène vers un centre de supervision qui va gérer l'ensemble du parc des groupes électrogènes», explique Elnadjar Ahmed, contact manager à Elect-M.
A ce titre, Elect-M a installé 14 opérateurs qui activent 24h /24, 7j/7 et qui peuvent dans ce cas contrôler, manipuler, diagnostiquer instantanément l'état des groupes électrogènes. Une solution qui permet de réduire de près de 80% les frais de maintenance d'un groupe électrogène. «Selon les statistiques qu'on a établies, 80% des pannes sont réglées à distance», atteste Elnadjar Ahmed.
Et en cas de défaillance de la partie mécanique, c'est-à-dire une pièce à changer sur le groupe électrogène, Elect-M fournit dans ce cas aussi une assistance technique par un déplacement sur les lieux de techniciens de maintenance. Elect-M gère actuellement un parc de 600 groupes électrogènes, qui sont tous connectés et supervisés.
Et pour gérer tout ce parc, les jeunes ingénieurs de cette société ont développé en interne un logiciel pour le traitement des informations des groupes électrogènes. Grâce à ce logiciel, les opérateurs peuvent même aller dans le traitement jusqu'à 5000 groupes électrogènes. A noter que la plateforme achetée chez DEEP, SEA Electronic ne pouvait gérer que 120 groupes à la fois par une personne.
Elect-M compte enrichir son parc de groupes électrogènes à superviser à partir de 2018. «Au début 2018, on aura 800 groupes, et en 2019, on essayera d'atteindre les 1500 groupes, car on a eu des demandes de la Tunisie et du Qatar», précise notre interlocuteur. Elect-M compte actuellement plusieurs clients algériens, dont Ooredoo, BNP et Société Générale.
 


source: El Watan

A voir aussi