Algérie : La première ligne algérienne de production Vaccin anti Covid-19 opérationnelle - Un pas vers la souveraineté sanitaire



Algérie : La première ligne algérienne de production Vaccin anti Covid-19 opérationnelle - Un pas vers la souveraineté sanitaire

C’est accompagné d’une délégation composée des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, des Transports, Aissa Bekkai, de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, et de l’Industrie Pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed, que le Premier Ministre, Aymen Benabderrahmane, a procédé, hier, à Constantine, au lancement de la production du vaccin anti-Covid 19, de la firme chinoise Sinovac, à l’unité du Groupe Saidal sise dans la zone industrielle Palm,. Conformément à toutes les dispositions nécessaires pour sa mise sur le marché algérien.


Par Réda Hadi


Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait annoncé à l’ouverture des travaux de la rencontre Gouvernement-walis que le premier vaccin contre la Covid-19, fabriqué en partenariat avec les amis chinois, sortira le 29 septembre courant de l’usine de Saidal à Constantine, soulignant que la solution pour faire face à la pandémie réside dans la vaccination de plus de deux tiers de la population.


L’usine de production Saidal de Constantine, produira un million de doses de vaccin anti Covid-19 dans le courant du mois d’octobre, 2 millions de doses en novembre et plus de 5,3 millions de doses de vaccin à partir de janvier 2022, selon le directeur de l’unité de production de Constantine du Groupe pharmaceutique Saidal, Karim Semrani.


La capacité de production est de 320.000 doses par jour avec une moyenne de 8 heures de travail ce qui équivaut, d’après le responsable, à 8 millions de doses par mois, 96 millions de doses par an et 200 millions de doses suivant le système de travail par équipe.


Avec cette entrée en production, l’Algérie est le premier pays africain à produire le vaccin anti Covid.


Selon des sources concordantes, des experts chinois sont déjà venus à Constantine, afin d’inspecter les équipements et les matériels destinés à la production du vaccin de Sinovac dans l’usine du groupe pharmaceutique Saidal, de Constantine.


Selon un communiqué du ministère.de l’Industrie, cette inspection est une étape très importante dans le planning de production du vaccin chinois en Algérie.


Il faut préciser aussi que le vaccin chinois ne sera probablement pas le seul à être produit en Algérie. Des négociations sont toujours en cours pour produire localement le vaccin russe, Spoutnik V, mais des sources soutiennent que celles-ci ont peu de chance d’aboutir, étant donné que le vaccin russe n’est plus administré en Algérie.


Des médecins affirment que l’Algérie mise sur la disponibilité du vaccin chinois pour l’administrer à 70 % de sa population, d’ici à la fin de l’année, et améliorera de fait une campagne de vaccination qui peine à atteindre son rythme de croisière.


Les médecins algériens sont unanimes à saluer cette entrée en production. Le Dr. Yahiaoui, médecin assermenté nous a précisé que selon ses informations, «pour l’heure, il s’agit simplement du conditionnement des liquides dans des contenants aseptiques, leur fermeture, leur étiquetage et enfin l’emballage ». «Cette production» assure-t-il, «renforce également les relations sino-algériennes. Il ne faut pas oublier l’aide conséquente de la Chine lors de cette pandémie. La Chine a été le premier pays à envoyer en Algérie des équipes de virologues, des respirateurs et du matériel de prévention et de dépistage. Ce coup de main s’est poursuivi durant l’année 2021, avec l’envoi gracieux en février de 200 000 unités de vaccin Sinopharm. Avec à la clé, un transfert de technologie pour que l’Algérie devienne elle-même un État producteur de vaccins anti-Covid-19 » nous a-t-il conclu.


D’autre part, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, avait indiqué lundi dernier, dans une intervention médiatique que l’Algérie compte se projeter dans l’exportation vers l’Afrique du vaccin anti-Covid « CoronaVac » dans le cadre de l’initiative « Africa-Vac » en vue de répondre aux besoins des pays africains.


Le ministre de la Santé, Pr Abderrahmane Benbouzid a quant à lui, estimé, dans une précédente déclaration, que le lancement de la production du vaccin anti-covid19 à l’usine de Constantine, permettra à l’Algérie de se positionner en tête des pays avancés dans la production des vaccins à l’avenir, outre l’accès à cette substance au profit de tous les citoyens et la réduction de la facture d’importation.



source: ecotimesdz.com

A voir aussi