Algérie-La firme Total ouvre un centre de maintenance

  • 06 décembre 2018 / Actualité / 45 / Africa-Bi1


Algérie-La firme Total ouvre un centre de maintenance

La firme Total Lubrifiants Algérie a inauguré hier, au niveau de la zone industrielle Ben Boulaïd de Blida, son premier centre de maintenance réservé aux camions et aux véhicules utilitaires de toutes marques. 
Ce premier TRTC, lancé en partenariat avec l'entreprise EURL ACS Aissaoui, Center Services, spécialiste dans l'activité d'entretien et maintenance des véhicules lourds, est considéré comme le premier centre en Afrique. Selon Stéphane Talleneau, directeur général, Total Lubrifiants Algérie; ce centre sera suivi par deux autres dont un, s'ouvrira à Oran et l'autre à Oum El-Bouaghi. Selon lui, l'objectif ce n'est pas d'étendre ces centres à travers les wilayas du pays pour provoquer une sorte de concurrence, mais de faire réussir ces centres pilote en offrant un service de maintenance dans le domaine de freinage, d'électricité et de vidange pour tous véhicules de poids lourds et engin des travaux publiques afin d'assurer une longue vie aux véhicules et a l'entreprise. «Notre métier n'est pas uniquement de vendre des lubrifiants, mais de garantir aussi une prise en charge technique pour les véhicules lourds.
Car faire des analyses d'huile pour le véhicule, c'est comme faire des analyse de sang pour un être humain afin de de maximiser la durée de vie», fait remarquer le responsable soutenu par des jeunes cadres algériens. Pour Redouane Karar, chargé du département marketing à Total, 52% des garagistes spécialisés dans l'entretien des véhicules en Algérie sont des garagistes indépendants d'où l'importance de son entreprise de s'accaparer du marché en imposant une meilleure prise en charge pour le client. Après étude du marché, le responsable annonce que «l'objectif est d'être présent dans 36 wilyas». Pour Lilia Touhami, l'autre cadre à Total, le centre inauguré sera soumis à respecter la charte du groupe Total en matière de respect du client et la garantie d'un service de haut niveau pour les clients en affichant les prix, le rappel à la sécurité et imposer un carnet d'entretien.
«Un engagement est signé par notre partenaire sur le respect de sécurité imposer par le groupe Total», lance la responsable qui selon elle, Total Lubrifiants Algérie souhaiterait poursuivre sa feuille de route dans la diversification de ses activités avec les trois concepts : les centres de services pour véhicules légers qui sont devenus en quelques années les premiers réseaux de maintenance automobile en Algérie, avec plus de 110 centres. Et aussi, le concept de Motozone Total dédié à l'entretien des motos et le nouveau concept TRTC, dont de nouveaux centres ouvriront d'ici à la fin de l'année ; avec un ambitieux objectif de couvrir plus de 90% du territoire national. Pour Karim Aïssaoui, responsable de ce nouveau centre d'entretien, avant de penser à ouvrir d'autres centres d'entretien, il faut d'abord former le maximum de main-d'œuvre qualifié dans la maîtrise de la maintenance des véhicules de poids lourds et engins afin d'assurer d'abord la pérennité de ce centre d'entretien.
Une usine de lubrifiant bientôt inaugurée
L'usine de lubrifiant construit à Oran par le groupe Total, lancera sa production durant le début de l'année prochaine. Selon Stéphane Talleneau, directeur général de Total Algérie, ce projet fabriquera dès sa mise en service une très large gamme de Lubrifiants pour tout type de véhicules légers et lourds. «Nous allons contribuer au développement économique de l'Algérie qui s'apprête à inaugurer la plus grande usine de textile dans le monde en partenariat avec les Turcs. A cet effet, nous allons fabriqué, en Algérie, l'huile utilisée dans la fabrication du tissu dans cette usine», affirme le responsable qui ajoute : «Je ne fais aucun compromis sur la sécurité dans la nouvelle usine. Elle s'ouvrira en temps et à l'heure qu'il faut avec en projection de produire 150 000 tonnes de différents types d'huiles», a lancé Stéphane Talleneau qui annonce que le groupe Total envisage de fabriquer toutes sortes d'huile en Algérie, même l'huile destinée à l'alimentation.
 


source: La Nouvelle République

A voir aussi