Algérie-Exporter plus vers l'Allemagne

  • 10 février 2019 / Actualité / 118 / Africa-Bi1


Algérie-Exporter plus vers l'Allemagne

Des opérateurs de la grande distribution en Europe sont prêts à conclure avec des entreprises algériennes, des contrats pour un approvisionnement régulier en produits agricoles. Jusqu'à maintenant, les entreprises algériennes de production et de distribution des produits agricoles ont pu pénétrer ces dernières années plusieurs marchés à l'international, mais avec des petites quantités et de manière occasionnelle. 
L'exemple des échanges avec l'Allemagne est édifiant. Durant l'année 2017, l'Allemagne a importé 6,3 milliards de dollars de légumes et 10,5 milliards de fruits, mais l'Algérie ne compte que pour 4,7 millions de dollars de légumes et 6,41 millions de fruits, sachant que les échanges commerciaux globaux entre l'Algérie et l'Allemagne ont atteint en 2018 plus de 5 milliards de dollars. Grâce à la nouvelle politique d'encouragement des exportations hors hydrocarbures, les entreprises algériennes pourraient placer leurs produits avec des quantités plus importantes. Dans ce but, des opérateurs économiques algériens activant dans le domaine agricole ont pris part jeudi à Berlin à une rencontre d'affaires avec des entreprises allemandes afin de discuter des projets de partenariat.
Lors de cette rencontre organisée par la Chambre algérienne de Commerce et d'Industrie (CACI) en collaboration avec la chambre de Commerce et d'Industrie arabo-allemande (Ghorfa), le ministre du Commerce Saïd Djellab a mis en exergue le potentiel algérien «important et diversifié» en matière d'exportation. Selon le ministre, le produit algérien jouit d'une grande qualité mais nécessite le renforcement de la coopération entre opérateurs algériens et allemands pour mieux le placer sur les marchés extérieurs. Les entreprises allemandes participantes à cette rencontre, ont exprimé leur souhait de collaborer avec leurs homologues algériens afin de réaliser des projets de partenariat commercial et d'investissement notamment dans les domaines de la certification, la logistique et de la grande distribution.
Saïd Djellab a promis de faciliter cette coopération bénéfique à l'Algérie qui cherche à diversifier ses revenus. «L'Algérie, avec ses infrastructures renouvelées, peut constituer une plate-forme d'échanges entre l'Europe et l'Afrique qui vient de lancer sa zone continentale de libre-échanges», a soutenu le ministre. Au cours de son séjour à Berlin, Saïd Djellab a été reçu par le président de l'Association pour l'Afrique de l'économie allemande (Afrika-Verein der deutschen Wirtschaft), Stefan Liebing, et le vice-président de l'Organisme allemand de certification des produits agricoles Global Gap, Flavio Alzueta Bosarich.
Avec Stefan Liebing, le ministre a insisté sur l'énorme potentiel algérien en matière d'exportation qui peut constituer l'un des domaines favorables au partenariat entre les deux pays. Quant à sa rencontre avec Flavio Alzueta Bosarich, elle a porté sur les opportunités de coopération dans le domaine de la certification au profit des entreprises algériennes notamment exportatrices de produits agricoles. Pour le ministre du Commerce, la généralisation des certifications des produits agricoles en Algérie aura un impact décisif sur le volume des exportations agricoles algériennes à l'avenir. En marge du Salon international des fruits et légumes «Fruit Logistica 2019», le ministre du Commerce a appelé les chefs d'entreprises allemandes à densifier les échanges commerciaux entre l'Algérie et l'Allemagne en s'appuyant sur des partenariats dans le domaine de l'exportation agricole.
 


source: La Nouvelle République

A voir aussi