Algérie: Des partenariats pour relancer l’activité



Algérie: Des partenariats pour relancer l’activité

Une société algéro-italienne spécialisée dans la fabrication d’onduleurs photovoltaïques vient d’être créée entre l’Entreprise nationale des industries électroniques (Enie) de Sidi Bel-Abbès et Fimer Italie, avec des parts respectives de 51% et 49%.

Cet accord de partenariat vise à augmenter de 50% le taux d’intégration dans un délai de cinq années et contribuera activement au programme national portant sur la transition énergétique, nous a confié le directeur général de l’Enie, Abbès Mekamen, ajoutant que cette nouvelle société “fabriquera les onduleurs solaires”. 

Le plan annoncé pour relancer l’Enie cible l'amélioration de ses capacités de production, à travers de nouvelles activités industrielles qui seront lancées au niveau de trois unités de l’entreprise  à l’arrêt depuis plusieurs années. 

Il s’agit, précise le directeur général de l’Enie, des unités de Ras El-Ma, d’Aïn Oussera et de Télagh. Cette dernière sera spécialisée dans le recyclage des déchets d'appareils électroniques et informatiques et devra être opérationnelle avant la fin de l'année en cours.

En parallèle, nous a annoncé le directeur général de l’entreprise, “nous allons lancer une grande campagne de récupération des équipements obsolètes, et ce, à travers notre groupe Elec El-Djazaïr et d’autres groupes avec lesquels nous avons déjà signé des conventions notamment Sonatrach et Sonelgaz”. 

Quant à l’unité d’Aïn Oussera, Abbès Mekamen a fait savoir qu’elle sera destinée à la fabrication d’équipements médicaux et disposera d’un effectif de 40 employés durant la première année d'activité.

Concernant l’opération de numérisation des écoles pour alléger le cartable de l’élève et pour laquelle l’Enie a été sélectionnée, notre interlocuteur a souligné que la première étape de ce projet concerne le cycle primaire avec une opération-pilote qui touchera un établissement scolaire par commune où une tablette sera offerte à chaque élève. 

Pour ce qui est des terminaux de paiement électronique (TPE), 25 000 unités ont été commercialisées à ce jour pour Algérie Poste, tandis que “11 000 autres sont en cours de livraison pour la société des services bancaires (SSB)”, a affirmé le directeur général de l’Enie, ajoutant qu’“un travail de vulgarisation est également mené dans le même cadre en direction de banques privées, notamment Trust Bank et Société Générale”.


source: aps.dz

A voir aussi