Algerie:Des mesures en faveur des exportateurs et contre la surfacturation à l'importation



Algerie:Des mesures en faveur des exportateurs et contre la surfacturation à l'importation

ALGER- Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane annoncé, mercredi à Alger, une nouvelle révision du code des douanes, prévue en début 2021, parallèlement à la prise de mesures urgentes dans le cadre de la Loi de finances 2021, visant la promotion de l'export et la lutte contre la surfacturation à l'importation.

Le ministre qui intervenait lors d'une visite de travail à la Direction générale des douanes (DGD), a indiqué que "tous les textes de loi et toutes les réglementations régissant ce secteur sensible (douanes) seront revus, ainsi que les secteurs des banques, du budget et des impôts", affirmant que la révision du Code des douanes permettra à cette administration "de hisser ses performances à la hauteur des standards internationaux en vigueur".

Le ministère des finances accorde la priorité au soutien et au développement de l'élément humain dans le corps des douanes, à travers la formation et l'amélioration de l'évolution de carrière pour les agents, a ajouté le ministre rappelant l'importance des mutations entre postes au sein des différentes directions des douanes, en  concrétisation de la transparence dans la gestion et pour la promotion du rôle de ce corps dans le développement de l'économie nationale.

L'occasion était pour le ministre d'appeler à davantage d'efforts face aux pratiques néfastes à l'économie nationale, soulignant le rôle de la Direction des Douanes dans la protection de l'économie nationale, à travers la lutte contre la surfacturation et la contrebande.

"Le secteur des Douanes est appelé à consentir davantage d'efforts pour mieux jouer son rôle de manière efficace et être au-dessus de tout soupçon", a-t-il souligné.

 Au volet modernisation du secteur, M. Benabderrahmane a mis l'accent sur la nécessité de promouvoir le service public, à travers l'exploitation des outils de numérisation tout en rapprochant l'administration du citoyen, précisant le secteur ne tarderait pas à offrir les moyens nécessaires à l'optimisation des tâches confiées à ce corps notamment en matière de lutte contre les pratiques néfastes à l'économie nationale.

Plus précis, le ministre a évoqué l'impératif de consolider les programmes d'enseignement et de formation et optimiser les performances de l'élément humain par la mise en place d'un plan de formation spécial, relevant les multiples insuffisances enregistrées par le système de formation, auxquelles il convient de remédier en procédant à la conclusion d'accords de coopération avec les pays étrangers dont les spécificités sont similaires à celles de l'Algérie.

Le ministre a, en outre, promis aux agents des Douanes exerçant au niveau des frontières de "mettre en place un programme ambitieux d'aide à tout un chacun, même dans le point le plus loin des frontières nationales".

Dans le but de mettre un terme aux pratiques suspectes, M. Benabderrahmane a fait état de la mise en place d'un code d'éthique de la profession de douanier au niveau du ministère des Finances ainsi qu'un autre pour le secteur des impôts.

Pour sa part, le Directeur général des Douanes, Noureddine Khaldi a évoqué la mise en œuvre de la feuille de route pour le développement du commerce extérieur à travers la mise en place de groupes de travail spécialisés.


source: ALGERIE PRESSE SERVICE

A voir aussi