Algérie:Consensus russo-algérien sur l’extension des réductions de production



Algérie:Consensus russo-algérien sur l’extension des réductions de production

Les positions de la Russie et de l’Algérie, qui préside actuellement l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), se sont croisées quant à la nécessité de prolonger l’accord de réduction de la production au cours de l’année 2021, compte tenu de la situation générale qui prévaut sur le marché pétrolier et des répercussions persistantes du virus Corona, en parallèle avec les attentes des organismes spécialisés, dont l’Agence internationale de l’Energie et l’OPEP maintiendront des niveaux de demande modestes l’année prochaine, et prévoient des niveaux de prix du pétrole entre 41 et 45 dollars, selon les projections des agences de Bretton Woods.

Le soutien de l’Algérie est intervenu à un moment où la Russie a publiquement exprimé son soutien à l’idée d’étendre les réductions de la production pétrolière, qui devraient expirer à la fin de cette année. L’OPEP et ses alliés producteurs de pétrole ont convenu de réduire sans précédent de 9,7 millions de barils par jour, soit 10% de la production mondiale, à partir de mai dernier, à la lumière de la propagation de la pandémie Corona qui a frappé la demande mondiale de pétrole. Depuis août 2020, le groupe a pompé plus de quantités après avoir réduit le montant de la réduction à 7,7 millions de barils par jour. La part de l’OPEP est de 4,868 millions de barils par jour, et la part algérienne dans la réduction est estimée à 145 mille barils par jour, après qu’elle était d’environ 200 mille barils par jour. Le quota de production algérien est estimé à environ 0,864 million de barils par jour. Quant au quota russe, il est estimé à deux millions de barils par jour, contre 2,5 millions de barils par jour dans la première phase, avec un quota de production estimé à 8 993 millions de barils par jour.


source: algerianext.com

A voir aussi