Algérie : Assurances , Axa Algérie n’est plus déficitaire

  • 13 septembre 2017 / Actualité / 440 / Emerging Africa


Algérie : Assurances , Axa Algérie n’est plus déficitaire

Après cinq années d’activité en Algérie, la filiale algérienne de la compagnie française des assurances, Axa Algérie, se tire de la mauvaise passe et enregistre enfin un retour à l’équilibre.

«Les chiffres révélés par certains médias attestant un résultat déficitaire enregistrée par Axa Algérie sont totalement faux», a assuré, hier, Pierre Vasserot, son Chief executive manager (CEO).

Selon lui, la compagnie est devenue en 2016, pour la première fois, rentable pour ses deux sociétés, Vie et Dommages, après cinq années d’existence, alors qu’habituellement une société d’assurance n’atteint la rentabilité qu’après 7 à 8 ans d’activité. Ainsi, comme prévu dans son business plan, «Axa Algérie est sortie de la période déficitaire des premières années, enregistrant un retour à l’équilibre financier à fin 2016 où son chiffre d’affaires (4,119 milliards de dinars) a augmenté de 9% par rapport à 2015, (+3% Dommages et +20% Vie), ce qui correspond à une croissance 5 fois plus rapide que le marché, qui a progressé de 1,9%», lit-on dans le bilan présenté par la compagnie.

Quant aux résultats techniques, Axa Algérie affirme avoir réalisé un ratio combiné, indicateur phare des assureurs, de 102%, en amélioration de 7 points par rapport à 2015 (109%). Cette amélioration, explique le CEO, «a été rendue possible grâce à la stratégie de développement ciblée mise en place par les dirigeants, à un pilotage minutieux et rigoureux, notamment des souscriptions et une maîtrise des dépenses (en baisse de 6% en 2016), tout en continuant à investir dans le développement des équipes», mais aussi dans l’offre de produits qui a augmenté de 80%. Pour les mois à venir, l’enseigne française d’assurance, qui emploie près de 500 personnes, compte renforcer son réseau d’agences, étant actuellement à 72 seulement, entre agences de salariés et d’agents indépendants. «Nous nous sommes fixés comme objectif de gagner chaque année 1 point sur les parts de marché, sans recourir pour autant au dumping tarifaire.

Nous sommes ici pour le long terme et notre stratégie se base sur l’investissement pour une rentabilité future», souligne M. Vasserot. Pour lui, le marché algérien des assurances présente un potentiel énorme, notamment au sein des petites entreprises dont le taux de souscription aux assurances est toujours faible. C’est la raison pour laquelle «la compagnie se prépare à lancer une étude auprès de 600 entreprises algériennes qui lui permettra de développer, courant 2018, une offre spécifiques aux PME», révèle le CEO d’Axa Algérie.

Et d’annoncer, par la même, le lancement, prochainement, d’un certain nombre de services à l’adresse de ses clients, à l’exemple du e-paiement devant entrer en service très prochainement.
Le capital d’AXA Algérie est réparti entre trois actionnaires : le groupe AXA (49%), le Fonds national d’investissement (36%) et la Banque extérieure d’Algérie (15%). La compagnie devrait améliorer encore plus ses performances dans les toutes prochaines années, notamment grâce à sa branche AXA Vie, qui a remporté en décembre dernier le contrat d’assurance des personnes de Sonatrach à l’issue de l’ouverture des offres financières.
 

Lyes. M.

source: el watan

A voir aussi