Algérie : Aquaculture à Oran , futur pôle national

  • 06 septembre 2017 / Actualité / 423 / Emerging Africa


Algérie : Aquaculture à Oran , futur pôle national

La wilaya d’Oran dispose de tous les atouts lui permettant de devenir un pôle d’excellence national dans le domaine de l’aquaculture, a souligné un expert en aquaculture, membre de la direction  national du programme DEVICO2.
En visite hier à Oran, avec une délégation composée de cadres du  ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche ainsi que d’experts de l’Union européenne, dans le cadre des projets du programme algéro-européen  DIVICO2  pour le développement de la pêche et de  l’aquaculture, M. Mohandi Boualem, a estimé que la wilaya d’Oran devrait prendre les devants pour devenir un pôle au niveau national vu l’énorme potentiel dont elle dispose. En plus d’une façade maritime avec plusieurs sites répondant aux normes  pour l’implantation de fermes aquacoles, la wilaya compte une zone aquacole de Kristel, un site exceptionnel, selon M. Mohandi, ajoutant qu’en plus de ses atouts naturels, la zone est située à 1,5 km seulement de l’abri de  pêche de Kristel. Au niveau de cette zone, deux fermes sont entrées en production, l’une versée dans l’élevage des moules et l’autre spécialisée dans l’élevage de la dorade et du loup de mer. Une troisième ferme produisant également la  dorade et le loup de mer est implantée à Cap Falcon (Ain El Turck), alors que cinq autres projets sont en cours de lancement, indique-t-on de même source. L’autre facteur devant faire potentiellement d’Oran un pôle d’excellence en aquaculture, est d’ordre commercial, note M. Mohandi, ajoutant que le marché oranais est favorable à ce genre de produits. Il est à rappeler qu’une trentaine de fermes aquacoles sont en production  à l’échelle ‘‘plan national’’ dont trois à Oran et cinq autres en voie de lancement), une à Tlemcen, deux à Ain Temouchent qui verra le lancement prochain de trois autres et un à Chlef. Tous ces projets concernant l’aquaculture marine. L’aquaculture d’eau douce commence, quant à elle, à se développer à Relizane et Ouargla.


source: el moudjahid

A voir aussi