Algérie-920 millions de dollars d'importations KITS POUR MONTAGE AUTOMOBILE



Algérie-920 millions de dollars d'importations  KITS POUR MONTAGE AUTOMOBILE

Un comité tripartite, industrie, commerce et finances, s'y attelle. 
L'Algérie a importé pour 920,86 millions/dollars de kits (CKD-SKD) destinés au montage automobile durant le 1er trimestre 2019, contre 758,47 millions à la même période de 2018, soit une hausse de plus de 21,41%, a informé la direction générale des douanes.
Ainsi, l'importation des collections SKD utilisées dans le montage des véhicules légers a atteint 694,23 millions/dollars au 1er trimestre 2019, contre 652,66 millions de dollars à la même période de 2018, soit une hausse de près de 41,6 millions/dollars (+6,37%), a précisé la direction des études et prospectives des douanes (Depd).
Cette tendance haussière a concerné aussi les importations des tracteurs, qui ont atteint 59,17 millions/dollars (46,80 millions/dollars), soit + 26,43%.
En 2018, les importation des collections CKD-SKD destinées au montage de véhicules (de tourisme et utilitaires) et l'importation des véhicules de transport de personnes et de marchandises (produits finis) se sont chiffrées à plus de 3,73 milliards de dollars en 2018, contre 2,2 mds de dollars en 2017, en hausse annuelle de 1,53 md de dollars (+70%). Il faut savoir que le montage des véhicules s'est monté à 180 000 véhicules de tourisme en 2018 (contre 110.000 en 2017) et 4 500 véhicules industriels en 2018. Le gouvernement a pris des décisions importantes pour limiter les importations, afin de réduire le déficit de la balance des paiements et préserver les réserves de change. Elles visent essentiellement la réduction de la facture d'importation des kits CKD-SKD destinés au montage des voitures de tourismes, et ceux destinés à la fabrication des appareils électroménagers, électroniques et téléphones mobiles.
Cette réunion intervient dans le cadre des travaux d'un comité composé de représentants des ministères des Finances, du Commerce, et de l'Industrie et des Mines avec le respect strict des cahiers des charges y afférents, précise-t-on. Les ministères des Finances, et du Commerce, ont été chargés d'élaborer une conception sur les mécanismes juridiques relatifs à l'importation de véhicules d'occasion. Cette réunion intervient dans le cadre des travaux d'un comité composé de représentants des ministères des Finances, du Commerce et de l'Industrie et des Mines.
 


source: L'Expression

A voir aussi

Aucun autre Article dans cette catégorie